Les troubles sanguins canins traités par la thérapie génique

urgences vétérinaires 92 urgences vétérinaires 75 urgences vétérinaires  troubles géniques

© antoine-photographe

Le déficit en facteur VII est une maladie du sang rare et héréditaire qui provoque une coagulation du sang légère à modérée. Elle frappe surtout les beagles, airedales, Alaskan Klee kais, schnauzers géants et races deerhound écossais, selon l’Université de Californie UC Davis. Une nouvelle étude suggère cependant un remède.

Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord et le Centre Raymond G. Perelman de l’Hôpital des enfants de Philadelphie ont utilisé une injection unique de thérapie génique pour corriger le déficit en facteur VII chez les chiens. L’étude a été publiée le 23 décembre 2015, dans la revue scientifique Blood.

« Nous avons développé un modèle animal unique de cette maladie après avoir identifié les chiens naturellement déficients en facteur VII », a déclaré Paris Margaritis, DPhil, et auteur principal de l’étude. « Nos enquêtes nous ont permis de concevoir le gène correctif à insérer dans notre vecteur de virus. »

Les chercheurs ont caractérisé le facteur VII chez quatre chiens. En utilisant les vecteurs AAV fournis par Margaritis, les chercheurs ont injecté aux chiens des doses variables et surveillé leurs effets sur leur santé et leurs marqueurs biologiques sur plusieurs années.

D’après l’état des fonctions rénales, hépatiques, et des résultats des prises de sang chez les chiens, le traitement était sûr et n’a pas provoqué de réponses immunitaires indésirables.

(source : NewStat, 15 mars)