L’abcès par morsure de chat

24, fév, 2015 | Rédigé par admin
© Nadine Haase - Fotolia.com

© Nadine Haase – Fotolia.com

Les abcès par morsure de chat sont généralement associés à des bagarres. Ils se situent le plus  souvent au niveau de la tête, la base de la queue ou les membres, mais on peut aussi en trouver n’importe où sur le corps. Ces abcès s’infectent souvent à cause de Pasteurella multocida, une bactérie faisant partie de la flore buccale commensale des chats.

Signes cliniques

Il est peu probable que le propriétaire ait assisté à la bagarre. Lors de morsure sur la tête ou la queue, ils décriront soit le chat comme étant moins bien (léthargique et/ou anorexique), soit ils auront directement vu la lésion. Si la morsure se situe sur un membre, on observera une boiterie au niveau de ce membre qu’il ne faudra pas confondre avec une fracture. Juste après la morsure, il n’y aura que les marques des dents qui seront visibles sur la peau, et elles seront le plus souvent masquées par des poils emmêlés.La lésion ne deviendra apparente qu’après 2-3 jours,le temps que l’abcès se développe. L’abcès se remplit alors de pus jusqu’à devenir un nodule ferme rempli de liquide.

Puis la peau se situant à la surface de l’abcès se nécrose, ce qui provoque sa rupture. On aura alors une quantité variable de pus qui s’écoulera spontanément. Les abcès se présentent généralement comme des gonflements cutanés  facilement  visibles ou palpables ; cependant, les morsures au niveau des membres provoquent souvent une cellulite plus diffuse.

Quel traitement ?

Le but du traitement est de drainer l’abcès et traiter l’infection bactérienne. Si l’abcès est mûr mais ne s’est pas encore percé, il faut le débrider. Il n’est généralement pas nécessaire d’anesthésier ou sédater le chat si l’on assure une bonne contention et que le vétérinaire est rapide. On massera l’abcès afin de vidanger tout le pus qu’il contient. Si l’abcès est très douloureux, ou le chat très difficile à maintenir, il peut être nécessaire de le sédater ou l’anesthésier, mais ceci peut être plus stressant pour le chat. Si l’abcès est déjà percé lorsque le chat est présenté en consultation, il convient de faire sortir manuellement le pus restant. Si l’abcès n’est pas encore mûr, et semble encore assez diffus, il n’est pas nécessaire de le débrider.

On prescrira ensuite des antibiotiques durant 3- 5 jours selon la sévérité de la lésion. Les choix possibles comprennent l’ampicilline, l’amoxicilline, l’association amoxicilline-acide clavulanique, ou une céphalosporine. On peut indifféremment les donner per os ou faire une injection d’ampicilline ou d’amoxicilline longue action. Une injection unique peut être suffisante, mais il est aussi possible de la répéter 48h plus tard si nécessaire. Si l’infection est sévère, on pourra faire une injection unique  de  céfovecine  à  la  place  des  comprimés lorsque l’observance  risque d’être mauvaise. S’il est indispensable de soulager la douleur, on prescrira un anti-inflammatoire. La castration des chats mâles réduira les risques de bagarre et d’abcès consécutifs.

Le suivi

Si l’abcès ne régresse pas dans les 3-5 jours suivant le traitement, on envisagera les possibilités suivantes :

  • le système immunitaire du chat peut être défaillant (FeLV, FIV, maladie systémique)
  • il peut y avoir un corps étranger ou un foyer d’infection
  • la bactérie peut être résistante à l’antibiotique choisi
  • le micro-organisme présent peut être atypique (ex : Nocardia spp., Actinomyces spp., une mycobactérie, un champignon, un mycoplasme, Rhodococcus…)

Les examens complémentaires et le traitement mis en place lors de la deuxième consultation doivent inclure :

  • un examen cytologique de l’exsudat afin de déterminer la nature de la réponse inflammatoire et des micro-organismes présents
  • une culture ainsi qu’un antibiogramme
  • un changement de l’antibiotique utilisé

Au cours de la deuxième ou de la troisième consultation, on pourra envisager  un dépistage du FeLV/FIV et chercher  un  éventuel  corps  étranger  (imagerie agnostique ou exploration chirurgicale).

Laissser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>